LES CARTES

Site ouvert avec le fonds BD-Carto, thèmes limites administratives (mise à jour 1999), de l’IGN et avec l’ensemble du fonds Cassini, collection aquarellée conservée par la Bibliothèque nationale.

Les départements de la Savoie, de la Haute-Savoie et une partie de celui des Alpes-Maritimes ne faisaient pas partie du Royaume de France à l’époque des levés opérés au XVIIIe siècle. Ils ne sont donc pas représentés sur la Carte de l’Académie, de même que la Corse et l’île d’Yeu. Des fonds de cartes les représentant, cohérentes avec le fonds Cassini, seront ajoutés ultérieurement : la carte de de La Haye pour Nice et la Savoie et la carte de Tranchot pour la Corse.

Mise à jour 2007
BD-Carto IGN

L’intégration de la dernière édition 2006.

Départements corses

La « Carte topographique de l’Île de Corse » (BNF) permet aussi d’afficher les informations communales sur un fonds historique. Dressée selon les levés réalisés sous les ordres du colonel Tranchot de 1774 à 1790, elle est d’une échelle proche de celle de Cassini (1/100.000e), et est constituée de sept feuilles.

Départements de la Savoie, de la Haute-Savoie et partie de celui des Alpes-Maritimes

La « Carte géométrique du Haut-Dauphiné », (BNF), comble leur absence sur le fonds Cassini. Dressée par Villaret de 1749 à 1754, gravée par Guillaume de la Haye, et de même échelle que celle de la Carte de l’Académie (1/86.400e), les neuf feuilles constitutives s’ajustent correctement entre elles et avec la carte de Cassini. Cette carte n’a malheureusement pas fait l’objet d’un traitement aquarellé et n’existe qu’en noir et blanc.


LES DONNEES HISTORIQUES

Site ouvert avec les informations sur les recompositions territoriales des périmètres administratifs (départements, arrondissements, cantons, communes) et leur population depuis 1793 à aujourd’hui, accompagnées des changements officiels de noms.

Mise à jour 2007

La base des données historiques est complète, sans discontinuité, depuis le premier recensement de l’An II (1793) jusqu’en 1999.

Les modifications communales entre 1999 et 2006 (changements de nom, fusion, création, etc.) seront reprises à partir de la publication Internet du Journal officiel. 

Les populations communales postérieures à 1999 (dernier recensement national) seront reprises, pour les communes concernées par le recensement annuel par sondage, à partir du site de l’Insee.

Les informations sur la période antérieure à 1793 sont en cours de saisie. Elles concerneront les noms révolutionnaires, et l’affectation des paroisses aux administrations de l’Ancien Régime.